Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Newsletter, la suite.


Nouvelle newsletter, nouveau format, nouveau thèmes....

Celle-ci sera consacrée à des découvertes diverses et variées qu'il s'agisse de vocabulaire, d'ustensiles qui nous facilitent la vie ou sont carrément indispensables ou d'aventure humaine!


Trois préceptes pour cette newsletter..................


Correctement tu parleras :


Même en cuisine les mots sont importants, chaque geste est associé à un terme très précis que parfois on ne connait pas. Même si le geste est simple, le mot peut être complexe, peut-être une revanche des cuisiniers longtemps relégués au fond de leur office. En tout cas, on en apprend tous les jours, voici donc une petite sélection de terminologie cuisinistique (néologisme, j’ai le droit !!); Vous les connaissiez dans un autre contexte, les voicis bien "toqués" :


Ainsi on trouvera :


Chinoiser : ce n'est pas se compliquer la vie ou faire des simagrées mais plutôt passer un liquide dans une passoire métallique très fine permettant de filtrer des sauces, des crèmes

Salamandre : Et non, il ne s'agit pas de la petite bête porte bonheur qui orne nos façades les soirs d'été, mais le fait de passer sous - c'est-à-dire sous le grill à puissance maximale du four

Boulé (cuire au) : loin de toute idée de pesanteur, il s'agit simplement d'une cuisson d'un sirop de sucre et d'eau à 121°C.

Douillon :  ????????
Pâtisserie normande, faite d'une poire entière évidée et emplie d'un mélange de beurre, de sucre et de cannelle, enveloppée dans une abaisse de pâte et cuite au four.

Échauffer : non, non, pas les oreilles. On aurait pû dire réchauffer mais la cuisine est une science, ne l'oublions pas! il s'agit de rendre chaud rapidement, sans faire bouillir

Fraiser : tourneur-fraiseur, voyeons.... Cela signifie pousser en écrasant délicatement une pâte sur le plan de travail avec la paume de la main afin de rendre la pâte homogène sans qu'elle devienne élastique et ferme.

Lutter : pour survivre dans ce monde de brutes..... non juste fermer hermétiquement le couvercle d'un ustensile en soudant avec un cordon de pâte.

Cette technique vient du bon vieux temps où les terrines cuisait dans l'eau. Cet mode permettait de fermer le récipient hermétiquement afin d'empêcherl 'eau d'y pénétrer.

Pluches : on pourrait pener aux épluchures, aux pelures mais ce terme décrit les sommités des herbes aromatiques fraîches .

Ce soir nous nous coucherons moins ignorants........

Un bon ouvrier tu seras, de bons outils tu auras :

Quelques achats totalement raisonnables et qui peuvent apporter leur petite touche d'originalité ou de technicité en cuisine.

Dans l'ordre voici :

Le Brigittes Keks : Ce petit emporte pièce peut faire des miracles et épater vos amis et surtout vos ennemis... Une pâte sablée, le Brigitte Keks, et vous voilà la reine du petit beurre maison avec le nom écrit dessus comme le port salut! Je ne l'ai pas encore testé mais j'ai vu le résultat sur certains blogs. Allez voir chez Miss Bricole dont le lien est sur la page d'accueil et vous le recevrez très rapidement avec le mode d'emploi et tout et tout....

Le moule à oeuf au plat : moi je l'utilise même pour faire des crèpes en forme de canard. Facile d'utilisation, il peut être utilisé à toutes les sauces, pour faire des découpage (dans la pâte, le pain de mie...) ou pour toute cuisson saisie avec pâte liquide. A vos poêles!!

Plus simple mais très utile pour la patisserie, pinceau à dorer est incontournable. Jusqu'à présent 'utilisais mes doigts, pas très agréable et résultat absolument pas uniforme. Avec cette imitation inimitable du pinceau à pochoir, voici notre ami à poils drus. Je n'aime pas la version silicone, le résultat n'est pas satisfaisant, la nature a fait beaucoup mieux! Vice le bois et les poils durs!!

Pour finir, petit dernier, le thermomètre de cuisson des viandes. Appareil barbare à placer piquer violemment dans la viande à cuire au four et qui vous indique à quel moment retirer le roti du four pour obtenir un résultat précis. Pas très joli mais drolement résistant et indispensable pour le rosbeef de mamy le dimanche.

Enfin, mon chouchou qui maleureusement n'est pas accessible à tout le monde (j'ai eu de la chance sur ce coup là, je sais, je sais, ce n'est pas juste!!)


Le Thermomix : cette merveille de technologie existe depuis une trentaine d'années et à connu quelques versions. Cet appareil est tellement résistant que les premiers modèles se trouvent encore dans les cuisines de nos mères. Il mixe et cuit, prépare les desserts comme les plats, mais fait un epu de bruit quand même. Il faut souffrir pour être bon??? Un peu. C'est un peu de la triche, je vous l'accorde mais si je l'utilise, je le dit, c'est comme la chirurgie esthétique, il faut assumer !! J'ai quand même trouvé son frère avec des inconvénients en moins mais ce sera pour la procaine fois......


A l'école tu retourneras :

Un clin d'oeil à deux aventuriers de la cuisine modernes, deux bordelais qui viennent de créer un atelier culinaire et qui partagent notre blogosphère.

Allez leur rendre une visite, pour le plaisir des yeux et si d'aventure vous résidez dans le coin, n'hésitez pas. Une petite entreprise qui ne devrait pas connaitre la crise.

http//: cuisinlesateliers.over-blog.com

 

 

A BIENTOT.....................................

 


Archives

À propos

Cuisine maison et Pâtisseries